Le liège dans les transports

Dans les transports publics, le liège joue un rôle central en tant qu’agent isolant, réduit le poids des véhicules et contribue à réduire la consommation d’énergie. Il sert également d’élément décoratif, par exemple dans les voitures ou les avions. Même en matière de sécurité, c’est un matériau clé. C’est le cas des fusées et des atterrisseurs des agences spatiales comme la NASA.

Porsche a collaboré avec le designer et influenceur Sean Wotherspoon pour créer une voiture colorée sur le même thème. Basée sur la Porsche Taycan 4 Cross Turismo, la voiture s’inspire de l’Arlequin mais porte le concept à un niveau supérieur et adopte même le thème intérieur.

En tant que végétarien, Wotherspoon voulait s’assurer que l’intérieur de la voiture ne soit pas recouvert de cuir, il a donc utilisé du velours côtelé (un matériau déjà utilisé dans la 911 Targa Heritage Edition) et du liège (un matériau obtenu à partir de l’écorce du chêne-liège. ). ). Ciel de toit, sièges et pare-soleil. Visières ainsi que sur le tableau de bord, les montants, la console centrale, le volant et les tapis de sol.


Décorée dans deux tons de bleu ciel et blanc perle, cette Spiaggina est typiquement estivale, sans toit comme l’originale et sans sièges arrière, puisqu’elle dispose désormais d’un vide-poches orné de liège et d’une douche intégrée, vraisemblablement conçue pour enlever le sable après une journée sur la plage.

Le modèle rend hommage au monde de la voile, comme un pare-brise bas (quasi inexistant) et une structure en liège qui recouvre le dos d’un motif imitant les bateaux aux planchers en teck utilisés à bord des yachts.

Le liège peut être combiné avec divers matériaux thermoplastiques, remplaçant partiellement le plastique et créant des produits finis plus durables.

Ces matériaux peuvent être transformés en composants entièrement adaptés aux exigences techniques du client à l’aide de diverses techniques de production, telles que l’extrusion, l’injection, le thermoformage, le soufflage ou le pressage continu.

Les mélanges de polymères de liège (CPC) peuvent également être visuellement adaptés aux besoins esthétiques de la conception finale.



L’utilisation de matériaux composites en liège permet de réduire le poids et ainsi de réduire les coûts d’électricité. En outre, le confort thermique et l’absence de bruit sont importants, sur lesquels le liège a également une influence significative. L’industrie ferroviaire fait partie des secteurs économiques dans lesquels la consommation d’énergie est importante dans un contexte économique et écologique.

Les paramètres de contrainte élevés des matériaux composites en liège développés en laboratoire en pensant à la sécurité des passagers ferroviaires sont également importants. Il convient également de mentionner que la société allemande Siemens est co-auteur d’une solution permettant d’utiliser un sol en liège léger et flexible dans le métro de Varsovie.

Le dernier paramètre important du liège est la sécurité incendie. Ce dernier paramètre est la principale raison pour laquelle la NASA utilise depuis près d’un demi-siècle un mélange de liège et d’autres matériaux pour protéger les coques de ses fusées, qui doivent résister à des températures extrêmes lors de leur vol dans l’atmosphère. Dans les avions, le liège est utilisé pour le raffinement ou, comme dans les trains, pour réduire le poids de la machine. Avec le teck, c’est la solution la plus populaire pour les yachts.

Un composite de liège approprié résiste à l’humidité et à la chaleur du soleil. L’industrie automobile est également un secteur très prisé pour l’utilisation du liège. Des marques telles que BMW et Mercedes utilisent des finitions en liège pour les intérieurs de voitures, comme les tableaux de bord. Le liège en caoutchouc et son utilisation sous forme de joints automobiles sont également appréciés comme alternative plus écologique au caoutchouc.


Pourquoi le liège naturel n’est-il pas un autre exemple de greenwashing ?

L’écoblanchiment est « la tromperie des consommateurs sur les pratiques environnementales d’une entreprise ou sur les avantages environnementaux d’un produit ou d’un service. » Cependant, il peut également être pratiqué, intentionnellement ou non, par des gouvernements ou d’autres entités qui font des déclarations trompeuses sur la performance environnementale ou impacts de leurs activités. Voici 3 exemples sélectionnés de greenwashing.

1) Compromis caché

Cet exemple se concentre sur une fonction environnementale étroite et néglige la prise en compte de questions environnementales plus importantes et plus vastes. Les exemples incluent les technologies qui favorisent l’efficacité énergétique sans divulguer les matières dangereuses utilisées dans la production.


Pourquoi cela ne s’applique-t-il pas au liège naturel ?

Par exemple, le liège expansé est fabriqué à partir de granulés de liège chauffés à haute température dans des cuves spéciales. Dans ces cuves, un ingrédient naturel liant les granulés – la subérine – est produit, ce qui permet d’obtenir des panneaux de liège sans utiliser de produits chimiques.

2) Formulation peu claire

Il s’agit de déclarations très générales et peu claires qui peuvent donc être mal comprises par les consommateurs. Un exemple serait d’utiliser le mot « naturel » pour souligner les avantages environnementaux d’un produit ou d’un service. Par exemple, l’arsenic et l’uranium sont des ingrédients « naturels », mais ils sont également toxiques.


Le processus de production du liège est totalement transparent

Le liège est obtenu en enlevant partiellement l’écorce du chêne. Il s’agit d’un processus durable qui se déroule sans nuire à l’arbre ni à la flore et à la faune environnantes. L’écorce n’est pas utilisée pour l’extraction et l’utilisation
pas de produits chimiques.

3) Faux labels de durabilité

Certaines entreprises créent des certifications ou des labels « durabilité » qui sont tout simplement faux. Ils peuvent induire les consommateurs en erreur en créant l’illusion qu’un produit ou un service a été certifié de manière indépendante comme étant durable sur le plan environnemental grâce à un processus d’audit légitime par un tiers, alors qu’en réalité ce n’est pas le cas.


Le liège naturel possède un certificat FSC mondialement reconnu.

L’acronyme FSC signifie Forest Stewardship Council. Il s’agit d’une organisation internationale à but non lucratif et membre de l’ISEAL – une association mondiale de systèmes de normes sociales et environnementales. Le certificat est basé sur les principes, critères et indicateurs de bonne gestion forestière et est délivré par le Conseil FSC mentionné ci-dessus.

Quels sont les principes, critères et indicateurs d’une bonne gestion forestière ?

Il s’agit d’un document normatif élaboré en 1994, basé sur les connaissances et l’expérience d’écologistes et de générations de forestiers – à la fois théoriciens et praticiens. En élaborant le document, le Conseil du FSC, outre ces éléments, a également pris en compte les acquis de l’éducation moderne et le fonctionnement de la gestion forestière.

L’utilisation de l’écorce de chêne-liège

L’écorce de chêne-liège a de nombreuses utilisations dans les jardins, les zoos et les terrariums pour animaux.

Voici quelques façons de l’utiliser :

Pots de jardin : L’écorce du chêne-liège peut être utilisée pour fabriquer des pots de jardin. Ses propriétés isolantes naturelles aideront à protéger les racines des plantes des températures extrêmes. De plus, l’écorce de liège est légère, durable et résistante aux intempéries, ce qui en fait un excellent matériau pour les jardinières d’extérieur.


Dallage dans les zoos : Dans les zoos, l’écorce de chêne-liège peut être utilisée comme dallage naturel dans les enclos des animaux. Sa structure douce et flexible offre des conditions confortables pour les animaux et aide à maintenir une bonne humidité du sol.


Décorations de zoo : L’écorce de liège peut également être utilisée pour créer des décorations dans les zoos. Il peut être utilisé comme élément décoratif autour des passerelles, sur les sentiers pédestres ou autour des ponts d’observation. L’écorce de liège ajoute un charme naturel et est sans danger pour les animaux de compagnie.


Dallage dans les zoos : Dans les zoos, l’écorce de chêne-liège peut être utilisée comme dallage naturel dans les enclos des animaux. Sa structure douce et flexible offre des conditions confortables pour les animaux et aide à maintenir une bonne humidité du sol.


Décorations de zoo : L’écorce de liège peut également être utilisée pour créer des décorations dans les zoos. Il peut être utilisé comme élément décoratif autour des passerelles, sur les sentiers pédestres ou autour des ponts d’observation. L’écorce de liège ajoute un charme naturel et est sans danger pour les animaux de compagnie.


Festival portugais du chêne et du liège

La Journée nationale du liège et du chêne-liège, célébrée le 1er juin, apparaît sur le calendrier portugais pour marquer l’intérêt pour une espèce à grand symbolisme historique et à haute valeur environnementale, sociale et économique.

Apprécié depuis l’antiquité pour les propriétés de son écorce, le chêne-liège décrit les propriétés et les usages du liège depuis des milliers d’années. Plusieurs chercheurs identifient des traces de son utilisation de la Chine à l’Égypte, initialement comme sceau pour les conteneurs, isolant pour les maisons et bouée de pêche flottante. Le philosophe grec Théophraste décrivait déjà dans ses textes botaniques, il y a environ 2 200 ans, comment Quercus suber se distinguait des autres espèces : « la stérilité ronde cause la mort de tout arbre (…). Mais peut-être que le chêne-liège est une exception. Parce qu’il devient plus vigoureux si vous enlevez le liège extérieur… « 


Cette longue utilisation lui a valu le statut d’espèce protégée qu’elle détient aujourd’hui dès son plus jeune âge. Par exemple, le roi wisigoth Alaric II (485-507) a promulgué un ensemble de lois romaines en vigueur dans la péninsule ibérique, qui comprenait des mesures de protection des chênes-lièges. Au Portugal, sa protection a probablement commencé au 13ème siècle avec la libération du roi D. Sancho I en 1209 année des coutumes et lois de Castelo Rodrigo et Castelo Melhor, qui fixent des amendes pour quiconque détruit les chênes-lièges, menaçant la production de liège chêne, utilisé dans l’alimentation animale.

À la fin du XIIIe siècle, sous le règne du roi Dinis, apparaissent des lettres protégeant le liège et le chêne vert, interdisant et punissant « le brûlage et la coupe massive de fruits, la récolte illégale de branches vertes et, surtout, l’abattage excessif »


Ces caractéristiques et d’autres ont été décrites au cours des siècles, multipliant les utilisations du liège indigène, dont la valeur s’étend à l’utilisation des glands et à l’importance écologique de Montado (comme on appelle les plantations de liège au Portugal), un système développé par homme et perfectionné au cours des siècles au Portugal pour « améliorer l’utilisation et la rentabilité des ressources rares dans une région caractérisée par un climat méditerranéen et des sols pauvres ».

Au XXIe siècle (2011), l’Assemblée de la République a rehaussé le statut symbolique du chêne-liège en le déclarant «l’arbre national du Portugal». Ce statut résulte, entre autres, de sa fonction importante dans la protection des sols, la régulation du cycle hydrologique, le stockage du carbone et, entre autres, la qualité de l’eau, c’est-à-dire assurer les services écosystémiques de base.

Outre les milliers d’emplois qu’il fournit, le liège a un poids important dans les exportations portugaises : plus d’un milliard d’euros en 2020 (et aussi en 2019), selon les statistiques du commerce international de l’INE – Instituto Nacional de Statistic. APCOR souligne cette contribution – Associação Portuguesa da Cortiça, qui l’estime à environ 2 % des exportations portugaises de biens et 1,2 % des exportations totales, avec une balance commerciale positive de 815,6 millions d’euros. Le Portugal est également le premier exportateur mondial de produits transformés, avec 63 %, soit 986,3 millions d’euros.


3 suggestions pour célébrer la Journée nationale du liège et du chêne-liège

Dans le National Korka et Oak Korkowy, il existe de nombreuses possibilités de mieux connaître cette espèce et d’en apprendre davantage sur ses caractéristiques et ses avantages. Voici trois suggestions :

Découvrez le plus grand chêne-liège du monde

Dans diverses parties du pays, il existe plusieurs chênes-lièges qui sont des monuments naturels, des arbres qui se distinguent des autres espèces en termes de taille, de construction, d’âge, de rareté, de valeur historique ou paysagère. L’un des plus remarquables est «l’arbre assorti» ou «chêne-liège sifflant». En 2018, ce chêne-liège unique dans le village d’Águas de Moura (Palmela) a reçu le prix de l’arbre européen de l’année et est entré dans le livre Guinness des records comme « le plus grand du monde ». Il mesure 16,2 mètres de haut et est couvert de feuilles avec une canopée d’un diamètre de près de 30 mètres.


In addition to the extensive shade and shelter it provides to the birds, its contribution to cork production stands out: it is considered the most productive cork oak in the world, providing enough cork to produce 100,000 plugs.

Visit the Oak and Cork Observatory

Celebrate the Day of this species, which can live up to 250-300 years, by visiting the Coruche Oak and Cork Observatory. Designed by architect Manuel Couceiro, the building refers to the metaphor of the cork oak as a living element. In addition to laboratories and workshops for the study of cork oak and cork, the building also includes a space dedicated to collecting information related to the cork industry and an auditorium.

Discover the Planet of Cork

In Gaia, a new natural museum dedicated to cork was opened in 2020. As an interactive experience, Planeta Korka invites you to discover the various uses of this product, from the ancient exploitation of cork oak to the most diverse and avant-garde applications, such as traditional wine corks or applications in the aerospace industry.

Liège sur le yacht

La structure naturelle à cellules fermées de Core Cork assure une conductivité thermique réduite et est antidérapante. Le liège utilisé comme platelage sur les yachts n’absorbe pas l’eau et ne pourrit pas. Le noyau de liège est un matériau en fibre de bois à cellules naturellement fermées et ne se dégrade pas avec le temps. Cela se traduit par d’énormes avantages à long terme par rapport aux produits concurrents qui peuvent être sujets à la pourriture et à la pourriture.


Core Cork a une excellente résistance à la croissance fongique par rapport aux autres matériaux de terrasse. Le liège utilisé dans les yachts peut être facilement coupé avec des outils de coupe et des scies standard. Il retrouve jusqu’à 85 % de son épaisseur d’origine lors d’un impact élevé et 100 % lors de la plupart des impacts. Le noyau de liège se délamine également rarement à l’impact. Core Cork adhère à toutes les résines de stratification courantes : PE, PU, ​​VE, Epoxy, Phénolique.



En plus de sa résistance aux influences environnementales marines typiques telles que l’eau salée et les rayons UV, le liège est également plus durable que les autres matériaux de terrasse. Le liège a également la propriété unique de ne pas chauffer au soleil, vous pouvez donc marcher pieds nus sur la terrasse par une journée chaude et ensoleillée sans l’inconfort d’une terrasse chauffée.


Liège dans les moyens de transport

Le liège dans les moyens de transport joue un rôle clé en tant que mesure d’isolation, réduit le poids du véhicule et contribuera à réduire la consommation d’énergie. Il sert également d’élément décoratif, par exemple sur les voitures ou les avions. C’est même un matériau clé en matière de sécurité. C’est le cas des fusées et des atterrisseurs des agences spatiales comme la NASA.

L’industrie ferroviaire fait partie de ces secteurs économiques dans lesquels la consommation d’énergie joue un rôle important dans le contexte économique et écologique. L’utilisation de composites de liège permet de réduire le poids et donc de réduire le coût de la propulsion des trains. De plus, le confort thermique et l’absence de bruit sont importants pour les passagers, qui sont également fortement affectés par les embouteillages. Les paramètres de charge élevés des composites de liège, développés en laboratoire en tenant compte de la sécurité des passagers des trains, sont également importants.


Il convient également de mentionner que la société allemande Siemens est co-auteur d’une solution qui a permis l’utilisation d’un sol en liège léger et durable dans le métro de Varsovie. Le dernier paramètre non moins important du liège est la sécurité incendie.

Ce dernier paramètre était la principale raison pour laquelle la NASA a utilisé un mélange de liège et d’autres matériaux pour protéger les enveloppes de ses fusées, qui doivent résister à des températures extrêmes lorsqu’elles pénètrent dans l’atmosphère, pendant près d’un demi-siècle.


Dans les avions, le liège est utilisé pour créer des surfaces ou, comme dans les trains, pour réduire le poids de la machine. Dans les yachts, avec le teck, c’est la solution la plus populaire. Le composite de liège correspondant est résistant à l’humidité et à la lumière du soleil.

Un endroit très populaire où le liège est utilisé est également dans l’industrie automobile. Des marques comme BMW et Mercedes utilisent une surface en liège pour les intérieurs de voiture comme les tableaux de bord. Le liège en caoutchouc est également populaire et son utilisation sous forme de joints de voiture comme alternative plus écologique au caoutchouc


Classification d’inflammabilité du liège


Grâce aux propriétés thermiques et à la mauvaise combustion du liège, les chênes-lièges sont plus résistants au feu que les autres arbres. La combustion lente du liège en fait un retardateur de flamme naturel, créant une barrière coupe-feu. Sa combustion ne dégage ni fumée ni gaz toxique.

Le liège, comme les autres produits isolants, est soumis au classement au feu. La classification au feu a deux fonctions de base :

permet d’intégrer les matériaux donnés dans l’installation en confirmant leurs propriétés au feu,
est le point de départ pour la sélection de la sécurité
Les classements au feu sont délivrés par les unités de recherche compétentes pour les fabricants de systèmes ou de produits. Une partie importante de chaque classification est la description de la solution à laquelle elle s’applique et la portée de son application (validité).


Les classes de résistance au feu d’une structure, ici une structure en bois, indiquent la capacité d’effectuer des fonctions spécifiques lors d’un incendie. Le paramètre de résistance au feu est marqué de la lettre «R» et des nombres, par ex. 15 (Il s’agit du nombre de minutes après quoi les éléments porteurs cessent de remplir leur fonction). Les paramètres importants sont également l’étanchéité du feu «E» (flamme et imperméabilité du gaz) et l’isolation du feu «I» (imperméabilité de la température). Sur la base de ces paramètres, la classe de résistance au feu du bâtiment est déterminée. La résistance au feu est le plus souvent déterminée par l’architecte et les pompiers sur la base de la loi.


Dans les études de liège, le liège se voit attribuer la classe Fire E. Cork a une résistance à la chaleur de R-3,6 à R-4,2 par pouce. Il s’agit d’une meilleure plage de valeur que la fibre de verre lâche (R-2,2 à R-2,9 par pouce) et les tapis en fibre de verre (R-2,9 à R-3,8 par pouce). Le liège a une faible conductivité thermique – le liège est un isolant thermique idéal. Son coefficient de conductivité thermique est de 0,045 W / Mk. En raison de sa mauvaise conductivité thermique, le liège est toujours chaud au toucher. La sécurité incendie de Cork est également soutenue par le fait qu’elle est utilisée dans les navettes spatiales en raison de sa légèreté, dans un mélange avec d’autres matériaux pour l’isolation, par ex. Réservoirs de carburant dans les roquettes ou les atterrisseurs isolants.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir à quel point il est difficile de mettre le feu à un bouchon.

https://www.youtube.com/watch?v=ydswjypdsbi

Application de l’extrait de poudre de liège dans les cosmétiques

La poudre de liège comme ingrédient dans les cosmétiques ?

Il existe une demande croissante des consommateurs de cosmétiques pour des produits à base d’ingrédients naturels. L’extrait d’écorce de chêne-liège a un effet anti-âge très efficace et constitue une matière première précieuse pour les soins quotidiens de la peau.

Le liège a l’étonnante capacité de renouveler constamment sa coque. Pour les produits de soins de la peau, cela signifie une amélioration de la qualité et de la douceur de la peau. L’extrait de chêne-liège est une véritable arme anti-âge polyvalente ! Avec une utilisation régulière, la recherche scientifique a confirmé plusieurs effets bénéfiques !

Par exemple : hydratation intensive, réduction de la rugosité cutanée, renforcement de la barrière cutanée et renforcement des fonctions protectrices de la peau.


Les extraits de liège contiennent des ingrédients intéressants aux propriétés spécifiques, telles que des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antibactériennes, qui peuvent améliorer l’efficacité des préparations cosmétiques actuellement disponibles sur le marché.

Le liège et ses sous-produits, tels que la poussière de liège, peuvent être une source importante de nombreux composés bioactifs.

Ces produits naturels présentent un large éventail de propriétés pertinentes, à savoir des effets antioxydants, anti-inflammatoires, anti-âge, relaxants et dépigmentants.


Ils peuvent être utilisés dans divers produits pharmaceutiques et cosmétiques. Les produits de ce type préviennent le vieillissement cutané et ont un effet dépigmentant ou de soutien dans le traitement de l’acné et des inflammations cutanées.

L’hétérogénéité de la composition chimique et les propriétés inhabituelles font de la poussière de liège un matériau d’un grand potentiel et d’une grande importance. Le recyclage et la valorisation des sous-produits du liège dans l’industrie cosmétique s’inscrit dans la perspective actuelle de développement durable.

En 2005, l’une des entreprises françaises de cosmétiques a breveté une idée de cosmétique basée sur l’utilisation de la poudre de liège 

https://patentimages.storage.googleapis.com/07/bb/99/77d3c278c2dcff/WO2005060930A1.pdf


Comment les forêts de liège soutiennent la protection des espèces

Le liège est obtenu à partir de l’écorce du chêne-liège qui pousse dans les forêts du Portugal, d’Espagne et de toute l’Afrique du Nord. Les forêts de chênes-lièges abritent également l’un des écosystèmes les plus diversifiés en dehors de la forêt amazonienne ou de Bornéo, avec des centaines d’espèces différentes qui l’habitent. De plus, de nombreux animaux vulnérables et en voie de disparition endémiques des forêts de chênes-lièges dépendent de cet environnement unique pour leur survie.

Lynx iberique
Le lynx ibérique est l’espèce de chat la plus menacée au monde et dépend des forêts de liège pour s’abriter et chasser. Des recherches au début des années 2000 ont montré que le nombre d’adultes était tombé à moins de 100, répartis entre deux groupes reproducteurs. Malgré les efforts de conservation pour prévenir l’extinction, le lynx fait toujours face à de nombreuses menaces, laissant un avenir incertain. Ces menaces comprennent la perte d’habitat, la diminution des sources de nourriture, le braconnage et les accidents de voiture.

Les lapins sont la nourriture préférée du lynx ibérique, cependant, en raison de la maladie, la population de lapins a diminué, ce qui a eu un impact négatif sur la population de lynx. De nouvelles infrastructures telles que les routes séparent et créent des barrières entre les populations de lynx et entraînent une augmentation des accidents de voiture.


Enfin, le braconnage continue de menacer le lynx ibérique, ainsi que les morts accidentelles dues aux pièges tendus à d’autres animaux. Le programme Lynx a été créé en 2004 pour protéger l’habitat du lynx. Le programme a également l’objectif ambitieux de démontrer comment les activités économiques locales telles que la récolte du liège peuvent être compatibles avec la conservation de la faune.

Loup ibérique
Le loup ibérique est une sous-espèce de loup gris originaire de la péninsule ibérique. La plupart des 2 000 loups ibériques adultes sont répartis en 350 meutes réparties dans le nord du Portugal et le nord-ouest de l’Espagne. La population de loups ibériques continue de croître mais continue de faire face à une série de menaces, notamment la chasse illégale, la perte de proies et la perte continue d’habitat. La chasse au loup ibérique est légale en Espagne mais pas au Portugal, cependant très peu de permis sont délivrés chaque année. En raison de la rareté des observations de loups et de leur nature insaisissable, ils sont considérés comme des trophées de « gros gibier » et sont chassés illégalement par de nombreux chasseurs.

Il existe une population de loups du sud qui vivait dans les forêts de chênes-lièges de la Sierra Morena, dans le sud de l’Espagne. Malheureusement, cette population du sud a dû faire face à un isolement croissant, conduisant à la consanguinité et à l’hybridation avec les chiens. Cette population est maintenant considérée comme régionalement éteinte.



Cerf de Barbarie
Tous les animaux vulnérables ou en voie de disparition de cette liste ne vivent pas dans la péninsule ibérique. Par exemple, le cerf de Barbarie est un cerf originaire de la côte nord-africaine. Le cerf élaphe a prospéré dans les zones boisées d’Algérie, du Maroc et de Tunisie avant de presque disparaître. Les cerfs de Barbarie ont été réintroduits au Maroc depuis la Tunisie dans les années 1990 et il existe une population protégée dans le parc national de Tazekka. Les cerfs n’ont pas de prédateurs naturels et sont plutôt menacés par la perte continue d’habitat, les populations isolées et le braconnage. L’urbanisation, l’expansion des activités agricoles et les incendies de forêt ont fragmenté les forêts de liège d’Afrique du Nord et affecté les populations de cerfs.

Aigle impérial espagnol
Non seulement les mammifères dépendent des forêts de chênes-lièges pour la nidification et la chasse. En fait, ces forêts abritent plus de 160 espèces d’oiseaux différentes, dont l’aigle impérial espagnol. Grâce aux efforts de conservation, l’aigle impérial espagnol est passé de seulement 50 couples reproducteurs dans les années 1970 à environ 485 couples reproducteurs. Malgré la reconstitution de sa population, l’aigle continue de faire face à un certain nombre de menaces, telles que la perte de proies et d’habitat, et les collisions avec les lignes électriques. Comme le lynx ibérique, l’aigle a un penchant pour les lapins et est également affecté par le déclin de la population de lapins et la perte continue de forêts dans la région. Malgré les efforts déployés pour rendre les lignes électriques plus sûres pour les oiseaux à travers l’Espagne et le Portugal, l’électrocution continue d’être une menace pour les aigles espagnols. En 2008, 33 aigles ont été retrouvés électrocutés en Espagne.


Macaques de Barbarie
Le macaque de Barbarie est unique en ce sens qu’il est le seul macaque trouvé en dehors de l’Asie. Le macaque de Barbarie est en danger critique d’extinction et sa population continue de décliner en raison de la perte d’habitat, du braconnage et du commerce illégal d’animaux de compagnie en Afrique du Nord. On estime qu’environ 300 jeunes singes macaques sortent clandestinement du Maroc chaque année dans le cadre du commerce illégal d’animaux de compagnie exotiques, ce qui entrave la croissance de la population de cette espèce. Cette espèce est également considérée comme un ravageur par les agriculteurs. La perte d’habitat due à l’exploitation forestière illégale a également un impact dévastateur sur les singes macaques qui vivent dans les forêts de chênes, de cèdres et de liège des montagnes de l’Atlas. Le défrichement laisse des parcelles de forêt fragmentées qui isolent les macaques et réduisent leurs chances de se reproduire.

Les macaques sont uniquement associés aux forêts et en dépendent pour s’abriter et se nourrir. Les macaques, quant à eux, soutiennent les forêts en dispersant les graines et en contrôlant les populations d’insectes. Les macaques de Barbarie sont un excellent indicateur de la santé et de la qualité des forêts des montagnes de l’Atlas. La perte d’habitat est une menace constante pour toutes ces espèces. Contrairement à d’autres produits du bois, l’arbre n’a pas besoin d’être abattu lors de la récolte du liège. Au lieu de cela, le liège est récolté à partir du chêne-liège tous les 9 ans dans le cadre d’un processus respectueux de l’arbre. Pour cette raison, le liège est l’une de ces rares situations où l’achat d’un produit encouragera, plutôt que de limiter, la croissance de l’habitat.

Liège dans la véranda

Si vous habitez une maison de verre ou si vous avez un deuxième salon où vous vous sentez dehors toute l’année, pensez à y intégrer du parquet ou des panneaux en liège ! Les carreaux de la véranda doivent également s’harmoniser parfaitement avec l’atmosphère de la maison.

Après tout, les carreaux pour le jardin d’hiver ou d’autres revêtements de sol doivent non seulement être esthétiques, mais aussi répondre à des exigences fonctionnelles. Le revêtement de sol doit pouvoir résister aux variations extrêmes de température dans la véranda.


Les carreaux de liège rendent la pièce confortable et facile à nettoyer. Ils répondent à des exigences élevées là où tous les revêtements de sol ne fonctionneront pas. S’il fait froid dans le jardin d’hiver, un parquet ou un stratifié ordinaire ne fonctionnera pas aussi bien qu’un sol en liège.

Des traces d’eau peuvent endommager le sol et des dommages dus au gel ne peuvent pas être exclus. Le tapis pour la véranda n’est pas si durable et facile à nettoyer.


Les sols en PVC car ils peuvent rapidement devenir glissants lorsqu’ils sont mouillés. Les sols en liège se présentent sous forme de panneaux et de parquet en liège et sont posés ou collés au sol. C’est un matériau naturel, il isole parfaitement thermiquement et acoustiquement et convient aux personnes allergiques à la poussière domestique.

L’entretien d’un sol en liège est similaire à celui des sols en bois. Un scellement régulier avec de la cire est recommandé afin qu’il ne soit pas exposé aux influences climatiques

Liège Échantillons Commander